ALLIANCE MUSICALE
DE MONTARGIS

 

L'Alliance Musicale vous invite à son concert de printemps le dimanche 26 mars 

Accueil
Remonter

 

 

 

Les  statuts

 

 

30 Août 1934 :
Dépôt des statuts de l'Alliance Musicale  et du règlement de l'Ecole de Musique.

12 octobre 1979 :

L'article IV sera modifié par l'Assemblée générale du 12 octobre 1979.

 

 

 

17 Avril 1986 :

L'Assemblée générale extraordinaire réactualise les anciens  statuts.

12 avril 2013 :

L'Assemblée générale extraordinaire de l'Alliance Musicale du 12 avril 2013  adopte  de nouveaux statuts et le règlement intérieur de l'harmonie.

 

 

 

 

 

 

 


                       

 

 

 Les  Directeurs

 

 

E. PAROUTY père : fin XIXème - vers 1909
E. PAROUTY fils : ?? - vers 1925
M. ROBERT :
M. TUJAS :
M. POLLET :
Marcel DENEUMOUSTIER : 1933 —  7/1947
Henry DELBECQ : 7/1947 — 4/1949
Marcel DENEUMOUSTIER : 4/1949 —  5/1972
  Adjoint : P. Coquelin
Raymond SILVERT : 5/1972— 1980
  Adjoint : P. Coquelin
Pierre COQUELIN : 1980 — 1985
  Adjoint : J. Berry
Jacques BERRY : 11/1985  — 1/1994
  Adjoint : A. Guérouet - O. Daflon
Xavier SOLER : 1/1994 —
  Adjoints : D. Bézille(--2010)  - A. Guérouet -E. Suet (2011- ...)

 

 

 

 

Elie PAROUTY

 

            

Elie Père :
Issu d’une famille de musiciens, il apprend le violon.
Plus tard, il enseignera le violon.
Il prend part à la vie musicale de Montargis et devient Directeur de l’Alliance Musicale.
En 1896, il dirige l’harmonie pour l’inauguration du kiosque. Ce concert est donné en commun avec la musique du 82ème Régiment d’Infanterie (sous la direction de Fautrier).
En 1909, pour « la fête de la Madeleine », il est encore signalé que l’Alliance Musicale donne un concert au kiosque à 17h sous la baguette de M. Elie Parouty. (bulletin N°34 des Amis du Vieux Montargis )
Elie Parouty décède en 1910.

 

 

 

*****

 

 

 

 

Elie Fils :
Né en 1877, il  étudie également le violon.
Comme son père il devient directeur de l’Alliance Musicale.
Le 2 août 1925, à l’occasion  de l’inauguration de la salle des Fêtes de Montargis, lors du banquet, il donne un concert avec « la section philharmonique de l’Alliance Musicale »
Il s’éteint en 1928.

                      

 

*****

 Marcel   DENEUMOUSTIER

 

Il est né le 27 août 1899 à Marchienne au Pont en Belgique.
Issu d’une famille de musiciens, il apprend le piano et la trompette.
Ses études et sa formation de chimiste le conduisent en France au début des années 1930 et plus précisément  à Hutchinson où il rencontre celle qui deviendra son épouse en 1932.
Il se fait remarquer comme chef de laboratoire, mais également comme musicien chevronné et brillant au sein de la formation musicale de son usine.
Dès 1933, il prend la direction de l’Alliance Musicale après le départ de M. Pollet.
Il donne également des cours au sein de l’Ecole de musique de l’harmonie.
Il participe activement à la vie musicale de Montargis en jouant régulièrement au théâtre avec l’orchestre l’ABC.
Mobilisé en 1939, il rejoint rapidement la Résistance. Il faut dire que lors du premier conflit mondial, il s’était déjà improvisé artificier…
Sa détermination et sa conduite exemplaire lui valent la Croix de guerre et sa nomination à la présidence de la section de l’association des réfractaires et maquisards.
La paix revenue, il apporte tout son dévouement à l’art musical qu’il avait élevé au rang de sacerdoce au détriment de sa vie de famille. Sa fille nous confie : « Mon père consacrait toute sa vie à la musique, il était rarement à la maison. Mais lorsqu’il y était, c’était pour écrire de la musique, faire un arrangement, faire des convocations que nous allions porter ensemble à vélo…. »
Ce dévouement pour la musique lui vaut l’obtention de la distinction d’Officier des Palmes académiques.
Avec plusieurs amis musiciens, il se battra ardemment pour doter Montargis d’une Ecole de Musique.
Après 38 années passées au sein de l’harmonie, la maladie le contraint à mettre un terme à ses activités musicales.

Directeur de l’Alliance de 1933 à 1947 et de 1949 à 1972

 *****

 

 

Henri DELBECQ


 

Henri Delbeq est né en janvier 1914 à Leers dans le département du Nord.

Issu d'une grande famille de Musiciens (Alfred Delbecq son père dirigeait l'Harmonie de Mâcon, l'un de ses fils Laurent Delbecq , célèbre compositeur, lui succéda dans ce poste),

Il apprend la musique au sein de l'Harmonie de Mâcon, et seul il s'initie au cor d'harmonie.
Sa vie professionnelle l'éloigne rapidement de Mâcon.

Il s'établit à Montargis avec sa famille en 1932 sollicité par les Établissements Hutchinson pour occuper un poste d'Ingénieur, et le poste de 1er cor au sein de l'Harmonie HUCHINSON (qui a été fondée en 1920).
On peut dire que Henri Delbecq est venu à Montargis grâce à la Musique.

Également 1er corniste à l 'Orchestre symphonique de la Société Mozart dirigée par M. Silvert et à l'Alliance Musicale de Montargis dirigée alors par M. Deneumoustier (qu'il a d'ailleurs remplacé à la Direction) Henri Delbecq s'est impliqué, avec l'amour de son art qui le caractérisait, dans la vie musicale de Montargis.


Directeur de l'Alliance de 1947 à1949

 

*****
 

Raymond SILVERT


 

Raymond est né le 3 octobre 1906 à Auberchicourt dans le département du Nord .

Violoniste, il a animé des soirées dès 1930 au « Grand Balcon » à Montargis et s'est produit plusieurs fois en soliste.
Également clarinettiste, il était membre de l'Alliance Musicale avant d'en être le chef d'orchestre de 1972 à 1980.

Il dirigeait, depuis 1933, « l'Orchestre symphonique de la Société Mozart » créé en 1932.

Il est devenu en 1973 Directeur des études de l 'École Municipale de Musique de Montargis, à laquelle il était tellement attaché.

Il tenait avec son épouse, la boutique de « Radio-Télévision-Disques » Pathé-Marconi au 10 de la rue Dorée à Montargis.

Il a su par ses qualités artistiques, sa ténacité et son dévouement mener les orchestres qu'il dirigeait à un niveau d'excellence et à une qualité d'écoute, digne des grands orchestres.

Les nombreux concours passés au cours des années ont contribué à ce résultat.

Raymond Silvert nous a quittés le 11 juillet 1980.

Directeur de l'Alliance de 1972 à1980

*****

Pierre COQUELIN

Pierre Coquelin naquit le 12 septembre 1922 à Paris. Fils de Gaston Coquelin, chef de musique militaire(notamment de la musique du 82ème RI de Montargis). Il arrive à Montargis à quelques mois. À six ans il commence son apprentissage de la musique par le violon avec Monsieur Segrée comme professeur. Son père lui apprend le piano et lui inculque la passion pour la musique. C'est naturellement qu'il va choisir de suivre la même voie que son père : devenir musicien militaire (et peut-être chef ?). Pour cela il apprend la clarinette auprès d'Henri Paradis (clarinette solo de la Garde Républicaine et de l'Opéra de paris) et s'engage, début 1939, à la musique de Clermont-Ferrand. Il revient à Montargis pour le décès de son père en septembre 1939 et repart à Clermont.

Malheureusement les évènements qui vont arriver vont perturber son destin. Il se retrouve prisonnier en Autriche et ne rentrera à Montargis que quatre années plus tard.

Sa carrière militaire est compromise. Pour subvenir aux besoins de sa mère, seule et avec peu de ressources, il entre comme manutentionnaire à l'entrepôt de la Seita de Montargis. Il y restera comme responsable de l'entrepôt jusqu'à sa fermeture.

Parallèlement, il continue la musique et à l'immédiat après-guerre les français éprouvent le besoin de se distraire. Il décide alors d'acheter un accordéon et de créer son propre orchestre de danse. Tout d'abord '' Merry Boys '', puis '' Musette Melody '' l'orchestre fit durant une vingtaine d'années les plus beaux bals et galas de la cité et bien au-delà, jusqu'à la fin des années 60. Composé régulièrement de huit musiciens, l'orchestre compta en son sein quelques '' piliers '' de l'Alliance Musicale de l'époque (Marcel Thilloux, Éric Joseph, Jo Sautard, Robert Falluel, Gérard Chevallier, Jean Gratien, Marcel Denemoustiers...). Bien entendu, dès l'après-guerre, Pierre Coquelin va rejoindre le pupitre de clarinettes de l'Alliance Musicale. Il va enseigner le solfège à l'école de l'Alliance mais aussi l'accordéon et le piano à son domicile. À l'Alliance on le voit à la clarinette, mais aussi aux timbales, à la contrebasse, à la grosse caisse...et sous-chef de Marcel Denemoustiers.

Fonctionnaire au Trésor, c'est bien à la musique qu'il consacra toute sa vie. Musicien de talent, complet et polyvalent, il accompagnait régulièrement au piano certains des grands orchestres qui se produisaient à Montargis (Tony Muréna, Marcel Feidjo, Emile Carrara, Raymond Boisserie, etc...). Il fut admis à la Sacem comme sociétaire à la fin des années 40. Il composa une vingtaine de valses, tangos, marches, paso-dobles.. Il trouva également sa place dans les orchestres de concert et fut aux côtés de chanteurs dont ceux du Groupe Lyrique d'Eve Courtois.
Entre-temps, Raymond Silvert prit la succession de Marcel Denemoustiers à la direction de l'Alliance. Pierre Coquelin, adjoint, devint directeur au décès de Raymond Silvert en 1980. Il le restera cinq ans. En 1983 il fêta, à sa tête, le centenaire de l'Alliance.

Malade, il abandonnera petit à petit, contraint et forcé, '' sa '' musique.
Il décèdera le 17 mars 1991, à l'âge de 68 ans, des suites d'une longue et pénible maladie.

*****

Jacques BERRY


 

Jacques est né le 7 janvier 1937 à Montargis dans le Loiret.

Après quelques années de solfège, il a commencé l'étude de la Trompette avec M. MOREAU 1er Prix du conservatoire de Marseille et retraité de la Garde Républicaine établi à Montargis dans les années 1950,

De 1952 à 1958 il poursuit ses études musicales avec le même professeur, initiation à l'harmonie consonante, étude du cornet à pistons. Il participe alors aux différentes société musicales de la région de cette époque ainsi qu'à la Société Mozart à partir de 1955.

En 1958 il effectue 14 mois de service militaire en Allemagne dans la musique et prend des cours de trombone au Conservatoire Militaire de Constance et s'initie également à l'orchestration. Il obtient un Prix de trombone.
Puis il effectue 14 mois de service en Algérie où il est admis dans une musique militaire chargée des cérémonies officielles.

En 1955 il trouve un emploi à l'usine HUTCHINSON, qu'il reprend en 1962 après son service militaire … mais sans rapport avec la musique.

Cependant il continue sa formation de musicien, perfectionnement en harmonie et orchestration avec Jean MEDINGER.
Étude du Tuba  à partir de 1970, étude de la pédagogie musicale, de la direction d'orchestre, de la fugue et du contrepoint avec M. Désiré DONDEYNE, Directeur de la Musique des Gardiens de la Paix. Il étudie également le Cor, tout en participant à différents stages de perfectionnement pour l'obtention d'un Certificat d'Aptitude à la Direction des Écoles de Musique.

Après quelques années de travail à la SNCF à partir de 1962 …. toujours sans rapport avec la musique, la Ville de Montargis lui propose en 1975 dans le cadre de l’École de Musique, un poste de professeur de trombone pour remplacer le titulaire parti en retraite, puis quelques heures d'enseignement de la trompette.

Professeur de « cuivres » (trompette, cor, trombone, tuba) il prend sa retraite en 1997.

Au fil des ans, à force de perfectionnement et d'efforts incessants pour innover et faire aimer la musique aux élèves, il créé des ensembles instrumentaux notamment les Ensembles de Cuivres à l’École de Musique, puis l'Ensemble Bavarois au sein de l'Alliance Musicale.
Il a dirigé l'Alliance à partir de 1980, d'abord comme chef adjoint puis comme chef titulaire de 1985 jusqu'en 1994.

Il nous a quitté le 8 juin 2013. Quelques jours avant il jouait encore allègrement de la sacqueboute son instrument de prédilection.........

Il est titulaire de la Médaille d'honneur délivrée par le Secrétariat d’État à la Culture
1980 chef adjoint de l'Alliance
Directeur de l'Alliance Musicale de 1985 à 1994

 

 

            *****
                       

          

     
 

Xavier    SOLER

 

 

Né en 1963, il débute la musique en 1971  à la Fanfare Pouguoise.
Il fait deux ans de solfège avant de pouvoir commencer la clarinette.
« Au début, les cours de solfège étaient collectifs. Nous étions cinq ou six sur un banc, la « méthode Van de Velde » sur un pupitre de deux mètres de long. Pour battre correctement la mesure, nous tenions une perche dans les mains, guidée fermement par deux élèves sûrs à chaque extrémité…. »
En 1977, il débute l’apprentissage du saxophone.
En 1980, il poursuit ses études musicales au conservatoire de Nevers.
Il effectue son service militaire dans la Musique du 8ème RT au Mont Valérien.
Sa vie professionnelle le conduit dans le Loiret, où il intègre les rangs de l’Alliance Musicale en 1992.
Dès 1985, il s’intéresse à la direction d’orchestre et prend des cours avec Pierre CAO (orchestre de Radio Télé Luxembourg).
En 1998, sous l’autorité de Désiré Dondeyne, il obtient le DADSM.
En 1993, il assure la direction de la Société Musicale de Pannes,  jusqu’en 2008.
En 1994, il prend la succession de Jacques Berry à la tête de l’Alliance Musicale de Montargis.




 

           Autres chefs et sous-chefs de l'Alliance

 

 

 

 

 

André     GUEROUET

 

 

Né le 22 novembre 1933 (il y a 80 ans presque jour pour jour), il débute l’accordéon en 1945 à Montargis.
Puis, il se perfectionne à Paris avec Médard Ferrero.
En 1955, il obtient le 1er prix coupe de France.
Il anime tous les bals de la région avec son orchestre de 1950 à 1982.
En 1957, Il crée son école de musique.
Il entre à l’Ecole de Musique de Montargis en 1973, jusqu’en 1995.
Depuis 1973, il est membre de l’Alliance Musicale où il occupe le poste de Directeur adjoint depuis 1991.

 

Directeur adjoint depuis 1991.

 

*****

 

Olivier    DAFLON

 

 

 

L’envie de faire de la musique lui vient après une démonstration à son école maternelle de Moissac (82) ville dans laquelle il n’y avait pas de conservatoire ou d’école de musique.
Arrivé à Montargis en 1977 il s’inscrit à l’école de musique. « … A l’époque il fallait faire de la flute à bec avant de commencer la trompette. Le directeur était M. Guy CARRIAU, et ma professeur de flute Mme Gisèle Berry ».

Après un an de flute, il rentre dans la classe de trompette de M. Eric Joseph, éminent membre de l’Alliance musicale qui l’incite à venir jouer dans notre harmonie.
Vers  14-15 ans il apprend le tuba, instrument qu’il rencontre grâce aux ensembles de cuivre de M. Jacques Berry.

« … j’ai acheté mon tuba en 1987, je joue toujours avec actuellement. Merci à mes parents de m’avoir autorisé à acquérir cet instrument alors que je venais de rater mon bac... »
Sa vie professionnelle l’éloigne de Montargis, mais il ne manque pas beaucoup de concerts de printemps, de Sainte Cécile ou de la Madeleine. Il joue régulièrement  dans les harmonies de Ladon (Daniel Bézille) , Nemours (Marcel LORIN), Pannes (LABBE, Jacques BERRY), Saint-Cément (Jean GALOPIN), la symphonie de Nemours (Jacques BERRY), l’ensemble Collegium (Jean GRATIEN) et l’orchestre de la Sirène de Paris où il a été également chef adjoint quelques temps. Aujourd’hui il joue du Soubassophone  dans une fanfare parisienne, la Bandoriginale (répertoire exclusivement de musique de film français).

« Je ne me souviens plus quand et combien de temps j’ai aidé à tenir la baguette à Montargis. Le dernier morceau que j’ai dirigé c’était au concert de Printemps 1993. C’était ma première expérience de direction, un vrai bonheur d’essayer de faire jouer un orchestre comme on ressent la musique.

Quelques soient les morceaux joués et les concerts, que ce soit à la direction ou à l’instrument, je prends toujours autant de plaisir à jouer. Mon plus grand bonheur est de partager ces moments avec mon père, saxophoniste et doyen de l’Alliance Musicale. Merci à Jacques BERRY qui a su faire que cette passion d’enfant perdure encore aujourd’hui et à qui je pense à chaque fois que je m’apprête à souffler dans mon tuba. »

 

*****



 

Daniel BEZILLE



 

Né le 15 mars 1946 à Moulon (Loiret)

1958 : Apprentissage du solfège, puis les années suivantes, du Cornet à pistons avec Mr BOUCHET, Chef de musique de l'harmonie de LADON
1961
 : Intégration de l'harmonie de LADON au pupitre des cornets
1962 
: Poursuite des études musicales ( solfège & instrument ) avec Mr DENEUMOUSTIER , Directeur de l'Alliance Musicale de MONTARGIS et intégration des rangs de l'Alliance au Cornet
De février 1965 à Février 1968
: Engagement volontaire pour 3 ans au titre de la Batterie Fanfare de la Musique Principale des troupes de Marine à RUEIL MALMAISON (92) ; où, après accès au grade de Sergent, il exerce les fonctions d'adjoint du Tambour-Major ;
Durant cette période poursuite, des études de solfège et de Trompette au Conservatoire Municipal du 10ème Arrondissement de PARIS

De 1968 à 1988 : Interruption complète de la pratique musicale en raison d'une carrière au sein de la Fonction publique en région parisienne
De retour dans sa région natale, il retrouve l'harmonie de LADON au pupitre de Bugle.

Février 1990 : Nomination de Directeur de l'harmonie de LADON
Courant 1990
 : Reprise des activités au sein de l'Alliance de MONTARGIS au Bugle puis à la trompette sous la direction de Jacques BERRY.

Activité au sein de la formation : Direction – Vice-Présidence – Présidence.
Direction de l'Ensemble Bavarois de l'Alliance à la suite de Jacques BERRY.

Durant cette période, autres formations fréquentées , comme titulaire :
Brass Band Centre Bourgogne à COSNE SUR LOIRE (58)
Harmonie de NEMOURS
Ensemble COLLEGIUM

*****

ERIC     SUET

 

 

C’est à l’âge de 14 ans, qu’Eric commence la trompette à l’école de musique de Sens.

Il intègre rapidement l’harmonie de Sens, dirigée par Jacques Gissels, puis celle de Saint-Clément dirigée par Jean Galopin avec qui, il terminera sa formation de trompettiste.

Ce dernier invite Eric à jouer à l’Alliance Musicale de Montargis ainsi qu’à l’orchestre bavarois dirigés par son ami Jacques Berry.

 Eric apprendra la contrebasse à corde et terminera ses études de solfège au conservatoire de Montargis.

Il poursuivra la pratique de la musique pendant son service militaire à Nouméa.

Trompettiste, mais également tromboniste, il joue aujourd’hui dans diverses formations musicales comme le Jazz Band de Bourron-Marlotte, un groupe de rythme and blues et toujours l’harmonie de Saint Clément.

Depuis 2011, il assiste Xavier Soler à la direction de l’Alliance musicale.

 

 *****

 

Francine    FLEUREAU

 

 

Née en 1945, elle débute la musique en 1954 avec Julien Hannequin.
Un an plus tard, elle commence l’étude du saxophone avec Charles Lorin (père de Marcel Lorin, bien connu des montargois, comme Directeur de l’Harmonie de Nemours, mais surtout pour avoir joué à l’Alliance Musicale).
En 1957, elle intègre le pupitre de saxophones de l’Harmonie Municipale de Puiseaux.
En 1960, elle obtient le 1er prix de saxophone en division supérieure au conservatoire d’Orléans.
En 1963, elle rentre à la Société Musicale de Malesherbes, dirigée par M. Boucher.
En 1980, elle succède à Jacques Berry à la tête de l’Harmonie Municipale de Puiseaux. Elle y enseignera aussi le saxophone.
En 1981, elle intègre l’Harmonie de Nemours, dirigée par Marcel Lorin.
Au début des années 1990, elle prend une part très active dans la vie musicale de la région.
En 1991, elle rentre à l’Harmonie de Ladon, dirigée par Daniel Bézille.
A cette même époque, elle devient membre actif à l’Orchestre Collegium, dirigé par Jean Gratien.
Elle rejoint également l’Alliance Musicale de Montargis, dirigée par Jacques Berry.
Depuis 2010, elle y retrouve régulièrement la baguette.

*****

 

Jean-Christophe GAUDET

 

 

Né en 1968, il étudie la clarinette à l'Ecole Nationale de musique de Montreuil et au Conservatoire National de Région de Versailles.
Titulaire du diplôme d'état de professeur de musique, il enseigne dans différents conservatoires avant d’être nommé à Montargis en 1995.

En tant qu'interprète Jean-Christophe a une grande pratique de la scène allant de la musique classique (orchestre et musique de chambre) aux musiques actuelles en passant par la musique klezmer et le jazz.

 

Il est membre bénévole de l'Alliance Musicale depuis 2008. Depuis son arrivée dans l’harmonie, il participe à l’élaboration de projets permettant aux jeunes élèves de l’Ecole de Musique de venir pratiquer la musique d’ensemble au sein de notre formation le temps d’un concert.

 

*****

 

 

Concert des 120 ans 26/11/2003

    

                        

 

       

                                                       
Marcel LORIN -  André GUEROUET  -  Daniel BEZILLE
Xavier SOLER   (de gauche à droite)                                               


 

   Concert des 130 ans
17 novembre 2013

 

 

Olivier DAFLON - Jean-Christophe GAUDET - Eric SUET - Francine FLEUREAU - Xavier SOLER et Daniel Bézille
(de gauche à droite)

 

 

 

Les  Présidents

 

M. F. GOIS : 1933 —4/1939
Désiré GUELLE :  4/1939 — 4/1969
M. R. FIGEAT : 4/1969 — 1985
Lucien FOURNEL : 1985 —  1988
Bernard JALOUZET : 11/1988— 1995
Jacques BERRY : 1995  — 3/1997
Bernard JALOUZET : 3/1997 — 9/2003
Daniel BEZILLE : 9/2003 — 5/2010
Bernadette SCHAAL : 5/2010 - 4/2013
Agnès BAZIN : 4/2013 -

 

LA BANNIERE

 

 

L’Alliance Musicale possède deux bannières.

La bannière la plus ancienne porte les inscriptions suivantes :

« Alliance Musicale de Montargis
Offerte par souscription
14 juillet 1897 »

au verso : les armoiries de la ville avec sa devise :

     «  1427  -  Sustinet labentem »



Le porte-bannière en était M. Albert Forton.
Lors de la seconde guerre mondiale, en 1940, à la demande de M. Désiré Guelle, Président, il cacha la bannière dans son grenier à foin car les allemands étaient friands de tels trophées.
Et pendant de nombreuses années, elle y dormit, … oubliée… car malheureusement M. Albert Forton nous quitta en 1949.
Ce n’est qu’en 1988 que ses enfants (sa fille, Mme Boulleret et son fils, M. Jean Forton) la découvrirent. Ils informèrent M. Eric Joseph de cette incroyable découverte et la restituèrent à notre harmonie.
La bannière fut restaurée par les soins de M. Guy Fuard et elle fut remise de façon très solennelle lors du concert de Sainte Cécile de l’Alliance Musicale à la Salle des Fêtes de Montargis, le 20 novembre 1988.


La seconde, plus récente a été achetée vers 1982 à l‘occasion du centenaire.


Par ailleurs, M. et Mme Guille-Parouty, professeurs de musique et également marchands de musique à Montargis (Coffre et Fredet actuellement) auraient offert une bannière à la municipalité de Montargis pour l‘Alliance Musicale.
D’après Mme Coffre, petite-fille de M. et Mme Guille-Parouty, ce don aurait eu lieu dans les années 1930/31, lors de leur cessation d‘activité.
Nous ne possédons aucune trace de cette troisième?? bannière.

 

 

LE KIOSQUE

 

La construction du kiosque, qui fait partie de l’histoire locale, fut décidée en 1896.
Son inauguration, sur la promenade du Pâtis, eut lieu le 26 juillet de cette même année.
A cette occasion, un concert fut donné par la musique du 82ème Régiment d’Infanterie et l’Alliance Musicale.

Depuis, le kiosque est utilisé pour différentes manifestations comme la foire de la Madeleine ou les samedis du kiosque auxquels participe régulièrement l’Alliance Musicale.
C’est d’ailleurs le 5 juillet 2003 qu’elle a donné un concert en commun avec l'Harmonie de Choisy-le-Roi pour fêter ses 120 ans.

A la suite des travaux de revalorisation de la place du Pâtis et de la cure de jouvence du kiosque, l'Alliance Musicale a participé à la nouvelle inauguration du kiosque le 29 avril 2006.

                               

Pour l'occasion, M. J.R. Coquelin a pris la direction de l'orchestre pour l'interprétation de "Mery Boys" composé par son grand-père, Gaston Coquelin.

                              

Tous les ans, l'harmonie investit régulièrement le kiosque pour donner des concerts à l'occasion des fêtes de la Madeleine ou de la mucoviscidose.

                               


Adresse: École de Musique,

  rue Gambetta